Portrait de la jeune fille en feu

Aller en bas

Portrait de la jeune fille en feu  Empty Portrait de la jeune fille en feu

Message par jeanne.galissier le Lun 23 Sep - 20:52

Portrait de la jeune fille en feu est un film de Céline Sciamma sorti le 19 mai 2019. Il a eu le prix du scénario à Cannes. Ce film se passe en 1770. Marianne est peintre. Elle doit réaliser le portrait d’Héloise, une jeune femme sorti du couvent après la mort de sa sœur, pour son mariage. Héloise refuse, elle ne veut pas se marier. Marianne arrive donc chez elle en se passant pour une dame de commpagnie. Elle la regarde pour pouvoir dessiner
La façon de film de Céline Sciamma est très belle. Elle fait de plans calme et serein sur le faiseau sur la toile et les parties du corps de deux jeunes femmes mais ce qui en ressort le plus et cet façon de film les regards des deux femmes qui dévoilent leurs amours et leurs désirs avant même que les mots ne soient exprimé.
Le scénario est aussi très bien ficelé. Des éléments que nous voyons durant le film revienne à la fin. Par exemple à un moment Marianne joue un morceau du piano à Héloise pour lui faire découvrir la musique en dehors de celle de couvent. Ainsi, le dernier plan, Marianne raconte qu’elle a vu une dernière fois Héloise écoutant un orcheste, des larmes dévalant sur les joues (on comprend qu’elle pense à la peintre). Il y a aussi l’exemple du mythe d’Orphée. Marianne prête son livre aux deux jeunes femmes et elles parlent toutes les trois de ce mythe. Si elles sont d’abord horrifié et dévastée, elles se demandent si l’amoureux n’a pas laissé place au poète pour montrer son art et s’il ne préférait pas garder leurs souvenirs après un ultime au revoir. Cet histoire revient plus tard quand on voit que Marianne a representé ce mythe dans un de ces tableaux ou quand la veille du retour de sa mère, elles parlent de leurs souvenirs.
Aussi, l’histoire d’amour entre la modèle est encadrée par les souvenirs du temps présent dans l’histoire qui nous permette de plonger dans l’histoire puis de savoir la suite après le départ de Marianne.
Les décors du film sont sublime et nous encercelent.
Ce film met en avant l’infériorité des femmes à cette époque. Pour sortir du couvent elles sont mariées, elles n’ont pas le choix de ce mariage, la domestique doit se débarasser de son fœtus par tout les moyens,…
Il met aussi en avant l’homosexualité par l’amour entre ses deux femmes, termes récurrent de la réalisatrice.
Le nom du film peut intriguer. A un moment la robe d’Héloise prend feu, réalisant le titre, mais le feu n’est il pas plutôt cet colère qui bout en elle et cet amour puissant envers Marianne, cet amour qui ne pourra jamais exister au grand jour et qui la brûle de l’intérieur ?
Ce film n’est pas un film d’action et il peut être long à certains moments mais il est très bien filmé et ces thèmes sont interessant.

jeanne.galissier

Messages : 7
Date d'inscription : 15/09/2019

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum